Net zero by 2040

Objectif zéro émission nette d’ici 2040 avec des objectifs fondés sur la science*

* Objectif pour les émissions de portée 1 et 2; objectif zéro émission nette d’ici 2050 pour les émissions de portée 3 d’ici 2050.

Net zero by 2040

Pourquoi c’est important

La prise de mesures concrètes pour s’attaquer à la crise climatique est l’un de nos objectifs les plus importants au sein de la communauté canadienne et mondiale. Comme l’indique clairement le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies, il est temps de mettre en place des mesures décisives, des objectifs fermes et des plans réalisables pour entraîner des réductions importantes des émissions et la décarbonisation. Nous avons un plan audacieux : atteindre zéro émission nette d’ici 2040 pour nos émissions de portée 1 et 2, et zéro émission nette d’ici 2050 pour nos émissions de portée 3.

Notre approche

Comme nous l’avons indiqué dans notre plus récente évaluation de l’importance relative, la lutte contre les changements climatiques est l’une des principales priorités de nos parties prenantes et a été intégrée à nos objectifs et à notre stratégie à long terme.

Nous avons tenu compte de cette information et avons pris des mesures pour établir un objectif de réduction des émissions comme l’un de nos plus importants objectifs ESG. Nous croyons également que l’établissement d’objectifs climatiques nous aide à réduire notre exposition à la tarification du carbone et à respecter les lignes directrices en vigueur concernant la réduction des émissions.

Notre Plan de lutte contre les changements climatiques vise à réduire considérablement nos émissions de GES directes et indirectes et à amorcer notre transition vers la décarbonisation de nos activités et de notre chaîne de valeur.

Il démontre clairement l’importance de FaireNotrePartᴹᴰ pour lutter contre les changements climatiques dans l’ensemble de notre entreprise, en commençant par la supervision de notre conseil d’administration, le leadership de notre direction et les mesures prises à l’échelle de l’entreprise.

Notre Plan repose sur des objectifs scientifiques validés qui répondent aux exigences de l’Accord de Paris.

Nos objectifs

Our targets

Objectifs de carboneutralité :

  • Atteindre zéro émission nette d’ici 2040 pour les émissions de portée 1 et 2 – objectif qui dépasse le scénario de carboneutralité d’ici 2050 (1,5 °C).
  • Atteindre zéro émission nette d’ici 2050 pour les émissions de portée 3.

Objectifs à court terme :

  • Sources de portée 1 et 2 (cible absolue) : Nous nous engageons à réduire d’au moins 55 % les émissions absolues de GES de portée 1 et 2 d’ici 2030 par rapport à l’année de référence 2019.
  • Sources de portée 3 (cible fondée sur la mobilisation des fournisseurs) : Nous nous engageons également à réduire de 28 % les émissions absolues de GES de portée 3 liées au carburant vendu d’, et à ce que 64 % de nos fournisseurs aient des objectifs fondés sur la science d’ici 2027 pour les émissions des biens et services achetés (veuillez noter que nous avons mis à jour nos objectifs en matière de fournisseurs en raison de l’harmonisation avec l’iSBT).

Alignement de nos objectifs avec ceux de l’initiative Science Based Targets :

Nous avons reçu la validation de nos objectifs climatiques à court terme de portée 1 et 2 par l’ entremise de l’initiative Science Based Targets (iSBT), un organisme reconnu à l’échelle internationale qui fournit des normes et des conseils aux organisations pour établir des objectifs conformes aux plus récentes données scientifiques sur le climat. En date d’avril 2023, plus de 4 700 organisations de plusieurs secteurs partout dans le monde se sont engagées à établir des objectifs fondés sur la science.

Voici comment nos objectifs à court terme s’harmonisent avec les exigences de l’iSBT :

Objectifs de réduction des émissions de GES des sources de portée 1 et 2 :

  • À court terme d’ici 2030 (année de référence : 2019)
  • Réduction absolue des émissions
  • Calcul selon l’approche de contraction des émissions absolues de l’iSBT, ce qui signifie un taux annuel égal de réduction des émissions absolues
  • Comprend toutes les sources d’émissions de Sobeys inc. de portée 1 et 21

Objectif de réduction des émissions de GES de portée 3 :

  • Couvre les deux tiers des émissions totales de portée 3
  • Pour les biens et services achetés : Calcul selon l’approche cible fondée sur l’engagement des fournisseurs de l’iSBT; à court terme d’ici 2027 (année de référence : 2019)
  • Pour l’utilisation des produits vendus : Les émissions de portée 3 liées au carburant vendu sont alignées sur une trajectoire « bien en deçà de 2 °C »; à court terme d’ici 2030 (année de référence : 2019)
  • Comprend toutes les sources d’émissions importantes de portée 3 d’Empire et de Sobeys inc.

Émissions de gaz à effet de serre d’Empire et de Sobeys inc.

Sommaire des émissions estimées (tonnes d’éq. CO2)1

Portée Année civile 2022 Année civile 20216 Année civile 20206 Année civile 20196 % d’écart (années civiles 2022-2021) % d’écart (années civiles 2022-2019)
Portée 1 2,3
Année civile 2022
400 460
Année civile 20216
360 880
Année civile 20206
453 730
Année civile 20196
389 840
% d’écart (années civiles 2022-2021)
11 %
% d’écart (années civiles 2022-2019)
3 %
Portée 2 4
Année civile 2022
232 360
Année civile 20216
262 960
Année civile 20206
277 010
Année civile 20196
357 030
% d’écart (années civiles 2022-2021)
-12 %
% d’écart (années civiles 2022-2019)
-35 %
Portée 3 5
Année civile 2022
23 912 430
Année civile 20216
25 333 500
Année civile 20206
23 323 400
Année civile 20196
23 411 010
% d’écart (années civiles 2022-2021)
-6 %
% d’écart (années civiles 2022-2019)
2 %
Total des émissions de portée 1, 2 et 3
Année civile 2022
24 545 250
Année civile 20216
25 957 340
Année civile 20206
24 054 140
Année civile 20196
24 157 880
% d’écart (années civiles 2022-2021)
-5 %
% d’écart (années civiles 2022-2019)
2 %
Total des émissions de portée 1 et 2
Année civile 2022
632 820
Année civile 20216
623 840
Année civile 20206
730 740
Année civile 20196
746 870
% d’écart (années civiles 2022-2021)
1 %
% d’écart (années civiles 2022-2019)
-15 %
Intensité des émissions de portée 1 et 2 (kg d’éq. CO2/pi2)
Année civile 2022
26,4
Année civile 20216
26,4
Année civile 20206
30,1
Année civile 20196
32,5
% d’écart (années civiles 2022-2021)
0,13 %
% d’écart (années civiles 2022-2019)
-18,8 %

Remarque :

  1. Nous utilisons le Protocole des GES pour calculer nos émissions. L’inventaire des GES 2019-2022 englobe tous les magasins corporatifs et franchisés des bannières d’épicerie et d’entreprises connexes de Sobeys inc. et d’Empire en activité depuis 2019.
  2. Les sources d’émissions de portée 1 comprennent le gaz naturel, le propane et le mazout utilisés pour le chauffage et l’exploitation des magasins, des centres de distribution et des bureaux, ainsi que le fluide frigorigène, l’essence utilisée par la flotte de l’entreprise et de Voilà, et le diesel des génératrices des établissements.
  3. Les émissions de portée 1 liées aux fuites de fluide frigorigène sont celles de nos magasins corporatifs où les fournisseurs de services d’entretien sont intégrés à notre système de suivi et de gestion des données d’entretien. Nous améliorerons nos processus de collecte de données au cours de la prochaine année alors que nous poursuivrons notre collaboration avec nos fournisseurs de services pour améliorer la couverture de cette source d’émissions.
  4. La source d’émissions de portée 2 est la consommation d’électricité.
  5. Les sources d’émissions de portée 3 comprennent les biens et services achetés, les biens d’équipement, les activités liées à l’essence et à l’énergie (non comprises dans les sources de portée 1 ou 2), le transport et la distribution en amont, les déchets générés par l’exploitation, les voyages d’affaires, les déplacements des membres des équipes, le transport et la distribution en aval, l’utilisation de produits vendus, les franchises et les investissements.
  6. Les émissions déclarées pour les années civiles 2019, 2020 et 2021 ont été recalculées pour améliorer l’exactitude, conformément à notre document interne sur la méthodologie des gaz à effet de serre et aux directives de l’iSBT. Au cours de la dernière année, nous avons amélioré notre méthode de collecte de données sur les émissions de combustion mobiles et réévalué les données utilisées pour calculer les émissions de catégorie 1 de la portée 3 (biens et services achetés) afin d’éliminer le double comptage.

Répartition des émissions estimées pour l’année civile 2022

CY 2022 Estimated
Emissions Total:
24,545,250
tonnes of CO2e

Émissions de GES de portée 1, 2 et 3, tendances et performance par rapport aux objectifs

Chaque année, nous évaluons et améliorons notre méthodologie de collecte de données et de calculs. Nous nous assurons ainsi d’utiliser les données les plus complètes, d’améliorer continuellement notre exactitude, notre transparence et notre cohérence, et d’évaluer les mesures d’amélioration des données d’une année à l’autre.

Émissions de portée 1 et 2 :

Comme le montre notre tableau récapitulatif des émissions, nous progressons vers l’atteinte de nos objectifs de réduction des émissions de portée 1 et 2, ce qui démontre l’incidence de nos investissements continus en matière d’efficacité énergétique.

Nous continuons d’observer une tendance à la baisse des émissions de portée 1 et 2 combinées (réduction de 15 % pendant l’année civile 2022 par rapport à l’année de référence 2019), principalement en raison de la réduction des émissions de portée 2. Ces réductions sont attribuables aux facteurs suivants :

  • Performance énergétique : La consommation globale d’énergie (gaz naturel et électricité) continue de diminuer en raison des projets d’efficacité énergétique à l’échelle de l’entreprise.
  • Décarbonisation du réseau : Les émissions de portée 2 ont continué de diminuer en raison de la décarbonisation du réseau, surtout en Alberta, en Nouvelle-Écosse et en Ontario.

La fluctuation d’une année à l’autre des émissions de portée 1 est principalement attribuable aux émissions fugitives (émissions liées à la réfrigération) et aux émissions de combustion mobile (consommation de carburant dans les véhicules appartenant à l’entreprise). L’amélioration des données sur la détection des fuites de fluide frigorigène et l’amélioration de notre méthodologie de collecte de données sur la consommation de carburant des véhicules de l’entreprise ont eu une incidence sur les émissions de portée 1 d’une année à l’autre. Nous mettrons l’accent sur les émissions de réfrigération et l’électrification de la flotte de véhicules (entre autres activités liées à la flotte) afin de réduire les émissions de portée 1.

Émissions de portée 3 :

Les émissions de portée 3 d’une année à l’autre ont diminué de 6 % par rapport à 2021, mais ont augmenté de 2 % par rapport à 2019, l’année de référence. Les achats de biens et de services sont nos principaux moteurs d’émissions. Nous améliorons continuellement l’exactitude des données utilisées pour estimer les émissions de cette catégorie. La fluctuation des données de portée 3 est principalement attribuable à une amélioration de notre méthodologie d’estimation des émissions, à partir des données sur les dépenses. Notre collaboration avec nos partenaires fournisseurs dans le cadre du programme de chaîne d’approvisionnement de CDP nous permettra de mieux comprendre le calcul et les possibilités de réduction des émissions de portée 3 au cours des prochaines années.

Assurance des émissions de GES

Au cours de l’exercice 2022, le comité de vérification de notre conseil d’administration a mis à jour le mandat du comité pour y inclure l’examen des mesures et des renseignements applicables de notre rapport annuel sur le développement durable. Au cours de la dernière année, nous nous sommes concentrés sur la consignation et l’amélioration des processus et des contrôles de tous les paramètres de ce rapport, y compris nos données sur les émissions de GES. Cette démarche, ainsi qu’une mobilisation et une supervision accrues de la part du comité, jette des bases solides pour obtenir un niveau modéré d’assurance de nos données sur les émissions de GES de portée 1 et 2, ce que nous prévoyons faire au cours des prochaines années.

Plan de lutte contre les changements climatiques : Phase 1

Au cours de la phase 1 de notre plan, de l’exercice 2024 à l’exercice 2026, nous travaillerons à atteindre notre objectif de réduction à court terme des émissions de GES, en ciblant les secteurs les plus importants de notre production d’émissions.

Real Estate

Réduction des émissions de nos sites

Nous visons à réduire les émissions de portée 1 et 2 d’ici 2030 au moyen de projets principalement axés sur la décarbonisation de nos magasins corporatifs, de nos bureaux et de nos entrepôts. Même si nous concentrerons nos efforts sur les magasins corporatifs, nous soutiendrons également nos propriétaires franchisés et affiliés dans leur transition vers des solutions à faibles émissions de carbone. Pour réaliser cet objectif, nous tirerons parti de notre programme d’efficacité énergétique éprouvé lancé en 2019 pour réduire la consommation d’énergie dans nos sites. Nous accorderons la priorité aux projets d’efficacité énergétique et à la transition vers des frigorigènes à faible potentiel de réchauffement planétaire (PRP) pour tous les nouveaux magasins et la plupart des projets de rénovation à compter de l’exercice 2024. Nous visons également à élaborer une stratégie globale pour favoriser la prise de décisions éclairées et orienter nos actions en matière d’énergie renouvelable en mettant à l’essai les nouvelles initiatives suivantes :

  • Émissions découlant de la réfrigération: Nous accordons la priorité à la transition vers des réfrigérants à faible potentiel de réchauffement planétaire (PRP) ou zéro pour tous les nouveaux magasins corporatifs et la plupart des projets de rénovation. À l’heure actuelle, 16 % de nos magasins corporatifs, y compris Farm Boy et Longo’s, ont fait la transition vers des réfrigérants au CO2. Nous avons deux magasins pilotes qui testent une combinaison de frigorigènes au propane et aux hydrofluoroléfines (HFO). Le potentiel de réchauffement planétaire des HFO est nettement inférieur à celui des hydrochlorofluorocarbures traditionnels (HFC). Un autre magasin pilote évalue l’efficacité de l’utilisation du propane à 100 %. Au cours de la prochaine année, nous prévoyons réaménager d’autres emplacements au moyen de mesures comme la réduction des taux de fuite et la réalisation d’un nombre accru de projets de remplacement de frigorigènes aux HFC par des frigorigènes aux HFO.
  • Amélioration de l’efficacité énergétique : Nous continuons de mettre l’accent sur l’efficacité énergétique dans nos magasins et nos centres de distribution. Nous prenons des mesures pour réduire la consommation d’énergie et optimiser l’efficacité de nos bâtiments grâce à des projets d’importance. Des initiatives sont prévues pour l’exercice 2024, y compris la modernisation continue de l’éclairage, la mise à niveau des contrôleurs CVC et l’installation de systèmes CVC à haute efficacité avec moteur à vitesse variable. De plus, nous mettrons à niveau notre logiciel de gestion des immeubles en tirant parti de la puissance des technologies d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique (AIML) En utilisant l’analyse de données, les algorithmes d’apprentissage automatique et les modèles prédictifs, l’AIML peut nous aider à cerner les possibilités d’efficacité énergétique, à réduire les défaillances d’équipement et à automatiser les processus et à optimiser les systèmes énergétiques afin de réduire les coûts et les répercussions environnementales.
  • Transition vers les énergies renouvelables : L’énergie renouvelable est un élément important de notre feuille de route pour décarboniser nos activités. Nous accordons la priorité à nos activités dans les provinces ciblées en tenant compte de l’intensité carbonique des réseaux provinciaux. Au cours de l’exercice 2024, nous prévoyons livrer des projets solaires sur les toits de nos magasins corporatifs en Nouvelle-Écosse. Au-delà de ces projets, nous visons à mobiliser un portefeuille de projets d’énergie renouvelable, y compris l’achat d’énergie renouvelable, afin de réduire les émissions de portée 2 et de nous imposer comme un chef de file sur le marché canadien.
Supply chain loistics

Réduction des émissions de notre parc automobile :

Nous prenons des mesures d’électrification de notre parc. Au cours de l’exercice 2024, nous mettrons à l’essai des camions électriques de classe 8 pour notre parc automobile au Québec, et nous cherchons actuellement des solutions de véhicules électriques pour nos activités de commerce électronique.

Sourcing merchandising

Mobilisation de nos partenaires fournisseurs pour la lutte contre les changements climatiques

Nous voulons faire en sorte qu’au moins 64 % de nos fournisseurs, selon les dépenses, établissent des objectifs fondés sur la science pour leurs émissions de portée 1 et 2 d’ici la fin de l’année civile 2027. Comme première étape vers l’atteinte de cet objectif, nous nous sommes associés au programme de chaîne d’approvisionnement du CDP. Nous pouvons ainsi fournir des ressources pratiques à nos partenaires fournisseurs afin qu’ils puissent mesurer et divulguer leurs émissions de GES et avoir accès à des ressources pour les aider à établir des objectifs. Pour appuyer le lancement du programme de chaîne d’approvisionnement du CDP, au cours de l’exercice 2023, nous avons organisé une formation sur l’action climatique avec toutes nos équipes en contact avec nos fournisseurs en mise en marché et en approvisionnement stratégique.

Responsabilité partagée

Nous savons que nos partenaires fournisseurs n’en sont pas tous au même point en ce qui concerne la réduction des émissions, ce qui signifie que nous devons adopter une approche réfléchie et solidaire pour progresser vers une plus grande uniformité et une meilleure collaboration. Il s’agit notamment de maintenir un dialogue ouvert avec nos partenaires fournisseurs pour comprendre leurs progrès vers l’établissement d’objectifs fondés sur la science, de communiquer clairement nos objectifs et notre plan, et de travailler en collaboration pour renforcer la capacité et la compréhension communes.

Notre objectif à long terme pour les émissions de portée 3 est d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050, ce qui nécessitera la décarbonisation de l’ensemble de notre chaîne d’approvisionnement. Notre harmonisation avec le programme de chaîne d’approvisionnement du CDP jouera un rôle important pour nous aider à atteindre nos objectifs de portée 3, ce qui nous permettra d’améliorer la mesure des données de portée 3 et de mieux suivre les progrès de nos fournisseurs en matière d’émissions.

Notre deuxième objectif de portée 3 est de réduire de 28 % les émissions de carburant vendu d’ici 2030. Le Règlement sur les combustibles propres du gouvernement fédéral appuiera cette cible. Le reste de ces efforts de réduction des émissions sera réalisé grâce à la collaboration de nos fournisseurs de carburant.

L’ampleur et le défi que représente la décarbonisation de notre chaîne d’approvisionnement sont importants et nécessiteront un changement transformationnel. En effet, nos efforts de lutte contre les changements climatiques auront une incidence sur notre assortiment dans les années à venir. Nous nous efforçons d’atteindre zéro émissions nettes de portée 3 d’ici 2050. L’élargissement de notre assortiment d’aliments et de produits à faible empreinte carbone, la collaboration avec les producteurs et les fournisseurs pour les pratiques de production alimentaire, comme l’agriculture régénératrice, et l’amélioration continue de la saisie et du suivi des données joueront tous un rôle de plus en plus important dans nos efforts de décarbonisation. Nous ne pouvons pas atteindre seuls nos objectifs de réduction des émissions de portée 3. La collaboration, le partenariat et les mesures que prendront les fournisseurs, l’industrie, le gouvernement et les clients sont donc essentiels pour créer un avenir plus durable et à faibles émissions de carbone. Nous demeurons déterminés à collaborer pour décarboniser les chaînes d’approvisionnement des épiceries au Canada et ailleurs.

Possibilités et risques liés au climat

Les changements climatiques peuvent avoir des répercussions négatives sur nos activités, nos magasins, nos bureaux, nos entrepôts et notre chaîne d’approvisionnement. Nous avons défini et décrit notre approche de gestion des risques et des occasions climatiques conformément aux recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC) dans notre nouveau rapport. L’exécution d’une évaluation selon les recommandations du GIFCC nous permet de mieux comprendre les risques possiblement importants découlant des changements climatiques et de les intégrer à notre approche de gestion du risque d’entreprise, à notre processus de planification financière et au renforcement de notre capacité de résilience.

Climate Risks & Opportunities Climate Risks & Opportunities

Faits saillants

Utilisation accrue de panneaux solaires sur les toits


L’équipe de Longo’s s’engage à travailler avec des partenaires en construction pour s’assurer que tous les nouveaux magasins et ceux qui bénéficieront de rénovations majeures utilisent des technologies et des caractéristiques efficaces pour assurer une exploitation durable. À ce jour, Longo’s a installé des panneaux solaires dans huit magasins et au centre de distribution, transformant les toits sous-utilisés en centrales d’énergie propre. En 2022, Longo’s a généré 1 619 208 kWh d’énergie solaire – soit assez d’énergie pour alimenter 140 maisons pendant un an*.

* Calculé à l’aide de la calculatrice d’équivalence en GES de l’EPA (site en anglais seulement)

Expanding Use of Rooftop Solar Rooftop Solar

Champions

Chez Longo’s, notre objectif de favoriser une vie heureuse et en bonne santé guide tout ce que nous faisons. Cela comprend notre approche en matière de développement durable et notre objectif de réduire l’impact environnemental de nos activités. Notre équipe s’engage à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à exploiter nos bâtiments de façon durable. »

Sara Olivieri, spécialiste du développement durable, Longo’s

Sara Olivieri, Sustainability Specialist, Longo’s
Leaves Climate Action

En savoir plus

Notre travail de lutte contre les changements climatiques s’accompagne de nos efforts de réduction du gaspillage alimentaire, la gestion de l’énergie et la gestion environnementale.

En tant que famille qui nourrit l’esprit de famille, nous sommes déterminés à prendre soin des Canadiens et Canadiennes d’aujourd’hui et de demain. Nous nous engageons à FaireNotrePartMD pour l’environnement et nous espérons inspirer notre clientèle à faire de même. Chaque geste, petit ou grand, peut faire une différence.

En savoir plus